'Cake' vaisselle et shampoing solide: troquer une bouteille de plastique contre des sulfates dans l'environnement ?

En transition vers des produits solides et zéro déchet ? Attention aux compositions.
La tendance est aux 'cake vaisselle' et shampoings solides... Comment faire un choix vraiment responsable écologiquement parlant ?
Voici un  ̶p̶e̶t̶i̶t̶  billet du pourquoi éviter certains surfactants sulfatés dans nos produits solides (et liquides!).
 
Certains produits solides artisanaux (cake vaisselle et shampoing solides entre-autres) ne sont pas mieux que leurs homologues liquide pour la santé et l'environnement. En effet plusieurs d'entre eux, contiennent entre autres du Sodium coco sulfate (SCS) et du Sodium Lauryl Sulfate (SLS). Parlons-en.
 
Origine(s) : Végétale (huile de coco ou de palme) & Synthétique
Classification : Sulfate, Tensioactif anionique
 
Le Sodium coco sulfate (SCS) et du Sodium Lauryl Sulfate (SLS) sont des anionique obtenu par sulfonation d'acides gras issus de la noix de coco ou d'huile de palme. Ils se présentent sous la forme d'un solide très utilisé en tant que base de shampoings solides et cake vaisselle. Il sont même parfois autorisé en cosmétique Bio selon certain labels Européen.
 
Parlons surtout du SCS souvent considéré comme 'moins pire' en ingrédient de remplacement au SLS. Même si le SCS est réputé plus doux qu'un SLS, il n'en reste pas moins un dérivé sulfaté avec ce que cela implique : très faible biodégradabilité, toxicité pour l'environnement, irritations cutanées (cuir chevelu qui démange, dermatoses, irritations des yeux et de la peau)... Pour ne mentionner que ces dernières 'qualités douteuses' !
 
Ses fonctions:
 
Agent nettoyant : Aide à garder une surface propre.
Agent émulsifiant : Favorise la formation de mélanges intimes entre des liquides non miscibles en modifiant la tension interfaciale (eau et huile).
Tensioactif : Réduit la tension superficielle des cosmétiques et contribue à la répartition uniforme du produit lors de son utilisation.
 
Cet ingrédient est présent dans plusieurs produits artisanaux:
 
Shampooing solide (20-50%)
Certains cake vaisselle (50-100%
Shampooing classique liquide (7%)
Shampooing et savon bébé liquide (6%)
 
De plus, Sodium coco sulfate (SCS) contient la plus part du temps du SLS (Sodium Lauryl Sulfate) en tant que composant prédominant, avec toutes les préoccupations liées à ce produit chimique!
 
Fondamentalement, il s'agit simplement d'un autre moyen de masquer le SLS dans des formulations portant encore un autre nom. Sodium coco sulfate (SCS) et le SLS sont des détergents synthétiques et ne devraient en aucun cas faire partie d’un nettoyant dit naturel et écologique. Les produits naturels, doux pour votre peau et respectueux de l'environnement, ne devraient contenir ni sulfate de lauryle, ni sulfate de laureth, ni sulfate de coco ni aucun des nombreux détergents synthétiques.
 
Bien que le terme commercial «sulfate de coco» soit utilisé pour indiquer qu’il provient de l’huile de coco, il est également fabriqué à partir d’huile de palme. De plus en plus de gens refusent l'huile de palme à cause de la déforestation et de la destruction d'habitats contenant des espèces rares et menacées. Et les certificats de durabilité (huile de palme écoresponsable, bio etc.) ne veulent pas dire grand-chose si les forêts continuent à disparaître.
 
En effet, malheureusement, certains fabricants de surfactants solides peuvent utiliser des huiles de palme pour fabriquer des produits tels que SLS et SCS sans que le consommateur n'en soit averti, et bien qu'ils puissent déclarer que leurs produits ne contiennent pas d'huile de palme, les ingrédients qu'ils utilisent peuvent avoir été fabriqués à partir d'acides gras de l'huile de palme.
 
Certaines entreprises déclarent explicitement que leurs produits ne contiennent pas de SLS tout en utilisant le SCS comme ingrédient! On peut citer à titre d’exemple «Honest Company», cofondée par l’actrice Jessica Alba, et la marque néo-zélandaise «Only Good» d’API Consumer Brands.
On peut facilement remplacer ces surfactants par d'autres ingrédients ne contenant pas de sulfates, ne provenant pas de l'huile de palme, qui de plus sont non irritants et complètement biodégradables tel que le Sodium cocoyl isothenate (SCI). C'est d'ailleurs le surfactant que nous utilisons à Le jardin de Julie pour nos shampoings et notre bloc vaisselle.
Pensez à troquer la bouteille de plastique, oui, mais intelligemment contre un produit solide vraiment écologique pour votre santé et celle de planète!
 
Pensez-y. Lire les ingrédients. Se renseigner. Un pas à la fois pour une prise de conscience globale qui a un réel impact sur notre planète et non changer un trente sous (c'est un .25 cents pas un trente sous mais bon c'est l'expression) pour une piasse.
 
Pour notre santé et celle de notre planète: À GO c'est O.U.T le SLS & SCS de nos habitudes de consommation!
Au Québec et au Canada aucune réglementation légifère les compositions de ces deux ingrédients autant accessibles pour le petit fabriquant artisanal dit 'écologique et naturel' que le passionné ''DIY'' ou la méga entreprise de cosmétiques conventionnelle. C'est aux fabricants à se renseigner et à être honnêtes envers leur clientèle et aux consommateurs à vérifier les ingrédients.
Alors, est-ce que votre shampoing et votre bloc vaisselle contiennent des sulfates ? Si oui, pensez déjà à une solution alternative sans sulfates et sans composantes irritantes lorsqu'il sera fini pour ne pas être pris au dépourvu!
 
Quelques sources:
https://incibeauty.com/ingredients/14816-sodium-coco-sulfate
https://www.hebebotanicals.co.nz/sodium-coco-sulfate-another-synthetic-detergent/
https://www.oolution.com/bloog/blog/2014/04/25/sodium-lauryl-sulfate-pourquoi-eviter-les-detergents-sulfates-en-cosmetique/